L’équipe enseignante : enseignants-chercheurs statutaires

Cécile ALLINNE, maître de conférences en archéologie antique métropolitaine

Titulaire d’un master d’archéologie préventive, elle a soutenu un doctorat en Préhistoire, archéologie, histoire et civilisations de l’Antiquité au Moyen Âge de l’université Aix-Marseille sur le thème Les villes antiques du Rhône et le risque fluvial. Gestion des inondations dans les villes romaines. L’exemple de la basse vallée du Rhône (2005). Après une année de post-doctorat au Canada, elle est recrutée par l’Université de Caen.

Ses recherches portent sur l’archéologie des paysages et les relations sociétés / milieux à l’époque gallo-romaine, en particulier dans les milieux fluviaux et littoraux (deltas, estuaires). Elle a mené la fouille de la zone portuaire antique de Blainville-sur-Orne et celle de l’établissement de production de pourpre de Commes (Calvados). Elle a été archéologue référente pour l’Antiquité au sein du projet collectif de recherche « Plaine de Caen » (GeoPhen, UFR de géographie) puis co-responsable du projet collectif Arbano sur l’Antiquité en Basse-Normandie.

Luc Bourgeois, professeur d’archéologie médiévale

Ancien élève de l’Institut national du Patrimoine (1993), docteur en archéologie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (1995) et habilité à diriger des recherches de l’Université de Poitiers (2009). Chargé de mission des musées puis archéologue de collectivités en Île-de-France, il est ensuite nommé conservateur du Patrimoine au ministère de la Culture avant de rejoindre l’université de Poitiers en 1999 et celle de Caen en 2013.

Il est actuellement directeur-adjoint du CRAHAM/Centre Michel de Boüard et dirige la revue Archéologie médiévale (CNRS Éditions) et la Collection des Publications du CRAHAM (Presses universitaires de Caen).

Ses recherches concernent les lieux et objets de pouvoir entre l’Antiquité tardive et le XIIe siècle, en particulier l’origine du château médiéval (monographies d’Andone et de Pineuilh) et la lecture sociale du mobilier archéologique. Il s’intéresse également à l’historiographie et à l’épistémologie de l’archéologie médiévale.

Claire HANUSSE, maître de conférences HDR d’histoire et d’archéologie médiévale

Ancienne étudiante de l’Université de Bordeaux Michel de Montaigne, docteur en Histoire de l’art et archéologie (1988) et habilitée à diriger des recherches de l’Université de Paris Panthéon-Sorbonne (2012). Avant d’intégrer l’université de Caen comme maître de conférences en Histoire et archéologie du Moyen Âge (1993), elle a jusqu’à cette date enchaîné les contrats dans le domaine de l’archéologie préventive et du patrimoine (patrimoine industriel, gestion des sites fragiles, …). Elle a été directrice-adjointe du CRAHAM (2008-2016) et assume la responsabilité du Master Archéologie.

Ses recherches portent sur l’archéologie des communautés villageoises au Moyen Âge, en particulier aux XIIe-XVe siècles, la formation des territoires, l’approche sociale et économique de la vie au village. Elle s’intéresse également à la gestion des archives de fouilles et l’édition numérique des travaux archéologiques.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.