L’équipe enseignante : autres chargés de cours

Guillaume BLANCHET, doctorant au CRAHAM. 

Après un master consacré aux monnaies issues de l’agglomération antique de Vieux-la-Romaine, Guillaume Blanchet a travaillé plusieurs années au service de numismatique du CRAHAM avant de débuter un doctorat à l’Université de Caen Normandie, consacré aux argentei, des monnaies d’argent peu connues des Ve et VIe siècles.

Denis BOUGAUD, paléoathologiste / CRAHAM.

Médecin généraliste, Denis Bougaud mène parallèlement des recherches en paléopathologie, en collaboration avec le service de paléoanthropologie du CRAHAM.


Stéphanie Dervin, spécialiste chargée d’opération, Institut national de recherches archéologiques préventives Grand Ouest / CRAHAM. 

Spécialiste de céramologie, elle a soutenu en 2014 sur la Typologie de la céramique bas-normande de la fin du XIIe siècle au milieu du XIVe siècle. Étude des lots des châteaux de Caen, Falaise et de l’Hôpital de Sées. Depuis 2014, elle est coordinatrice avec É. Lecler Huby du Projet collectif de recherche « Typochronologie de la céramique médiévale et moderne en Normandie du Xe au XVIe siècle. Production, diffusion ».

Bénédicte GUILLOT, ingénieure chargée de recherche, Institut national de recherches archéologiques préventives Grand Ouest / CRAHAM. 

Spécialisée dans l’archéologie urbaine et l’archéologie des fortifications médiévales et modernes, elle a mené de nombreuses opérations archéologiques (château de Caen, quartiers anciens de Rouen, etc.). Bénédicte Guillot est également secrétaire générale de la Société d’Archéologie Médiévale, Moderne et Contemporaine (SAMMC)

Pierre GIRAUD, attaché de conservation du patrimoine, service Archéologie du Département du Calvados.

Protohistorien, Pierre Giraud s’attache en particulier aux habitats fortifiés et ouverts et aux nécropoles de l’âge du Fer en Normandie occidentale.

Arthur GLAIS, post-doctorant, géoarchéologue.

Actuellement post-doctorant dans le laboratoire Arscan (UMR 7041), il a soutenu une thèse en 2017 sur les Interactions Sociétés-Environnement en Macédoine orientale (Grèce du Nord) depuis le début de l’Holocène : Approche multiscalaire et paléoenvironnementale.

Annie LEFEBVRE, Archéologue, chargée d’opération et de recherche à l’Inrap, Institut national de recherches archéologiques préventives Ile de France / Craham

Annie Lefebvre travaille sur l’habitat rural du haut Moyen Âge et la céramique de cette période en Île-de-France. Auteure de nombreuses publications, elle est membre du comité de rédaction de la Revue Archéologique d’Île-de-France (RAIF).

Gaël LEON, Assistant technique, Institut national de recherches archéologiques préventives Grand Ouest

Spécialiste des Systèmes d’information géographique, il a par ailleurs coordonné avec C. Allinne le Projet collectif ARBANO (Archéologie de l’Antiquité en Basse-Normandie).

Cyril MARCIGNY, ingénieur chargé de recherche, Institut national de recherches archéologiques préventives Grand Ouest.

Directeur-adjoint scientifique et technique en charge de la Normandie, Cyril Marcigny est membre du laboratoire Creaah (Rennes-Nantes-Le Mans). Son activité de recherche porte principalement sur les sociétés du Néolithique et de l’âge du Bronze autour des rives de la Manche. Il développe également un projet sur l’archéologie de la Seconde Guerre mondiale.

Sophie QUEVILLON, conservatrice du patrimoine, Ministère de la Culture / Service régional de l’archéologie de Normandie.

En charge du département de l’Orne, des milieux urbains et de la coordination de la gestion des collections archéologiques au sein du Service archéologique régional de Normandie (site de Caen), Sophie Quévillon mène également des recherches sur l’archéologie urbaine gallo-romaine en Normandie. Elle est membre du laboratoire Creaah (Rennes-Nantes-Le Mans).

Opale ROBIN. Chargée d’études à l’Inrap Centre-Nord.

Rattachée au CRAVO (Compiègne), Opale Robin étudie les faunes archéologiques médiévales et modernes du nord et du centre de la France. Elle est en particulier spécialisée dans la morphologie géométrique des moutons, une méthode encore expérimentale qui permet une définition plus précise des espèces animales et tente de définir des races particulières.

Grégory SCHUTZ, attaché de conservation du patrimoine, service Archéologie du Département du Calvados / CRAHAM.

Spécialisé en archéologie antique, en particulier urbaine, Grégory Schutz dirige un grand nombre de chantiers d’archéologie préventive dans l’espace du Calvados. Son principal projet de recherche concerne la ville de Bayeux à l’époque gallo-romaine.

Anne-Sophie VIGOT, responsable d’opération et anthropologue, bureau d’études Evéha / CRAHAM.

Anthropologue, Anne-Sophie Vigot intervient aussi bien sur les sites funéraires antiques que sur les cimetières médiévaux. Elle a mené de nombreux chantiers en Poitou-Charentes, Île-de-France et Normandie.

Jean-Baptiste VINCENT, Archeodunum / Craham.

Titulaire d’une thèse consacrée à l’archéologie et à l’architecture des monastères cisterciens en Normandie (Université de Rouen), Jean-Baptiste Vincent a été allocataire-moniteur, ATER puis post-doctorant aux universités de Rouen et de Caen. Désormais chargé d’études de la société Archedunum, il poursuit des travaux sur les abbayes médiévales et sur la production des terres cuites architecturales dans le cadre monastique.

Lucie VORACEK, attachée de conservation du patrimoine, Ville de Caen.

Formée à la conservation-restauration des biens culturels à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lucie Voracek dirige le laboratoire de conservation-restauration du Musée de Normandie. Elle est également chargée de la régie des collections.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search