L’équipe enseignante : ingénieurs, techniciens et post-doctorants au Centre Michel de Bouärd-CRAHAM

Micael ALLAINGUILLAUME, ingénieur de recherche au CNRS.
Responsable éditorial du pôle « revues & communication » du laboratoire, Micaël Allainguillaume assure le secrétariat de rédaction des revues Archéologie médiévale (CNRS Editions) et Tabularia (OpenEdition.org). Il est également webmaster des sites du Centre Michel de Boüard.

Anne BOCQUET-LIENARD, ingénieure de recherche au CNRS.
Titulaire d’une thèse de doctorat sur la Production et distribution des céramiques fines engobées et métallescentes dans le nord de la Gaule : approche minéralogique et géochimique (Louvain-la-Neuve, 1995), Anne Bocquet-Liénard est responsable du service Archéométrie-céramologie du CRAHAM. Ses recherches portent en particulier analyses chimiques des céramiques antiques, médiévales et modernes.

Éric BROINE, ingénieur d’études à l’Université Caen Normandie.
Archéomaticien, Éric Broine est spécialisé en archéologie et en traitement, analyse et représentation de l’information spatiale selon les techniques nécessitant les ressources géomatiques (Système d’information géographique). Il mène parallèlement des recherches sur les plates-tombes en céramique des XIIIe et XIVe siècles de Normandie occidentale.

Thierry BUCQUET, ingénieur de recherche au CNRS.
Ingénieur en analyse de sources, Thierry Bucquet contribue à des projets d’édition des sources antiques et médiévales (textuelles et iconographiques, bases de données et corpus XML-TEI). Ses recherches personnelles concernent les savoirs zoologiques et les animaux exotiques dans les sources médiévales.

Jean-Claude FOSSEY, technicien de recherche à l’Université Caen Normandie.
Dessinateur, infographiste et photographe du laboratoire, Jean-Claude Fossey réalise l’iconographie d’un grand nombre de projets de recherches archéologiques.

Pierre-Marie GUIHARD, ingénieur d’études à l’Université Caen Normandie.
Responsable du service de numismatique du Centre Michel de Boüard, Pierre-Marie Guihard a soutenu en 2009 une thèse de doctorat intitulée Monnaie et société chez les peuples gaulois de la basse vallée de la Seine. Recherches sur les usages monétaires d’une région entre le début du IIIe et la fin du Ier siècle av. J.-C (Université de Paris IV-Sorbonne). Ses recherches actuelles sont principalement consacrées à la numismatique romaine et à des bases de données.

Diane REGO, Ingénieure d’études.

Post-doctorante au CRAHAM dans le cadre du projet de la Région Normandie sur le hameau médiévale de Trainecourt (Calvados), Diane Rego a soutenu en 2018 une thèse en co-tutelle (universités de Caen et de Durham) consacrée à l’identification des élites villageoises médiévales et modernes à partir des données archéologiques.

Cécile de SEREVILLE-NIEL, ingénieure de recherche au CNRS.

Responsable du service de paléoanthropologie, Cécile de Seréville-Niel a soutenu en 2009 une thèse consacrée à l’Analyse historique et paléoanthropologique des cimetières du groupe épiscopal de Rouen : la Cour d’Albane et la Cour des Maçons (Xe-XIVe siècles)(Université de Caen Normandie). Ses travaux portent sur la gestion des espaces funéraires et les modes d’inhumations au Moyen Âge.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.